Sondage : « Vous avez la parole… »

Crise sanitaire : Quels impacts et quelle stratégie pour les arts martiaux ?

Share

Sondage : « Vous avez la parole... » Crise sanitaire : Quels impacts et quelle stratégie pour les arts martiaux ?

« Depuis pratiquement deux ans, le monde des arts martiaux et des sports de combat est soumis à des fermetures administratives, des interdits, des ordres et des contre-ordres qui se succèdent sans discontinuer. Eric GARNIER SINCLAIR a pris le pouls de l’opinion de 100 ceintures noires, dirigeant(e)s et enseignant(e)s afin de tirer les enseignements positifs et négatifs de cette pandémie qui perdure. Cet état des lieux montre que cette crise sanitaire va laisser beaucoup de traces à tous les étages ».

Voici un extrait de l’article Sondage : « Vous avez la parole… », qui devrait paraître dans le prochain numéro de « SELF & DRAGON » magazine, fin novembre. A noter que dans le nouveau n° de « TAICHI CHUAN » (Sortie prévue fin octobre 2021), l’auteur aborde le KANYU SHU originel (en plusieurs parties), l’art des énergies, CHI ou KI, un sujet passionnant qui fait partie intégrante des savoirs perdus des anciens Maîtres. Le KANYU SHU est l’un des plus grands secrets de tous les OKUDEN, jamais diffusé à ce jour. A ce propos, CIA, NSA, les Etats, tout le monde s’en mêle, même le Sénat Français ! Un procès serait en suspens contre le ministre de la santé, en raison d’énergies inconnues qui perturberaient des milliers de personnes sur notre territoire. Saviez-vous qu’un des meilleurs experts en CHI et KI est… Français ? Il a travaillé 11 ans avec la CIA ! Cet homme est capable de prouesses extraordinaires grâce à son KI (psychokinèse, télékinésie…).

2ème extrait : « Les crises, les bouleversements, la maladie ne surgissent pas par hasard. Ils nous servent d’indicateurs pour rectifier une trajectoire, explorer de nouvelles orientations, expérimenter un autre chemin de vie...

Ils nous servent d’indicateurs pour rectifier une trajectoire, explorer de nouvelles orientations, expérimenter un autre chemin de vieLors de ces 6 derniers mois, j’ai interrogé 100 artistes martiaux issus de 15 styles différents (en grande partie des ceintures noires) sur leurs conditions de vie « martiale » durant les restrictions d’activité. Plusieurs questions spontanées leur furent posées, sans aucune fioriture et sans filtre. Quel est votre état d’esprit et celui des élèves ? Qu’en est-il des effets engendrés par les fermetures administratives des clubs ? Comment réagissent les dirigeant(e)s, les enseignant(e)s et les pratiquant(e)s ? Quelles leçons tirez-vous de cette crise sanitaire qui perdure ? Que pensez-vous des mesures prises par les Fédérations et les ligues ? Qu’avez-vous fait pendant ces confinements ? Reprendre le chemin des dojos est-il facile pour tout le monde ? Quelles sont vos pertes en tant que licencié(e)s ? Que pensez-vous du choix « tout pour la compet » ?… Autant de questions auxquelles les artistes martiaux ont répondu après presque deux de disette et de privations.  Alors qu’en ressort-il de ces 100 témoignages constructifs ? D’abord, si une petite poignée de CALIMERO bêle derrière une opinion déboussolée et pleure les conséquences de leurs propres décisions, j’ai rencontré un maximum de personnes formidables et passionnées, mais désabusées par cette crise sanitaire…avec un fort sentiment d’abandon de la part des décideurs. Ensuite, tout le monde essaie bon an mal an de retrouver un état d’esprit combatif et une volonté d’amélioration continus. Moi-même enseignant associatif « multi-casquettes », je comprends les soucis de tout un chacun, puisque je suis également noyé sous une avalanche d’ordres, de contre-ordres successifs et de paperasses administratives. Voici un résumé des 10 principaux points abordés :

– 1er point – L’ambiance générale : Il existe une réelle colère sourde chez 80% des personnes interrogées, produit d’un malaise profond engendrée par la pandémie, mais pas que… Les oreilles doivent siffler chez les hauts responsables Fédéraux !

– 2ème point – Moderniser le système, éradiquer les magouilles ! Une page s’est tournée pour les arts martiaux pendant la covid19. Pour 75% des sondé(e)s, il faut moderniser les arts martiaux sans trahir ses valeurs, avec une nouvelle grille de lecture, s’ouvrir à d’autres horizons inexploités à ce jour et… stopper la tambouille entre copains.

– 3ème point – Un changement de cap demandé : 95% s’accordent pour dire « qu’un changement de cap s’impose ». Ce nouvel état d’esprit témoigne d’un agacement collectif profond. Comment stopper l’hémorragie des adhésions et retrouver de l’allant, est une question qui titille 100% des personnes interrogées. Pour 45%, en redessinant l’histoire des arts martiaux avec une vision contemporaine et sportive, nous avons fait une « erreur d’interprétation » volontaire et/ou imposée… »

Les 10 points complets et analyse des témoignages sans fioriture, ni langue de bois, dans le prochain N° de « Self & Dragon ».

A suivre…

Share

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Auteur

Eric Garnier Sinclair

Co-Fondateur Art De Rester Vivant (A.D.R.V©), Centre Kyudo Mugen, Chroniqueur, Reporter, Auteur des «Chroniques réflexions», « Self & Dragon Magazines», Magazines «Survivre» , «Tai chi Magazines», «Commando Magazines» ...