adrvtv,

le Centre KYUDO MUGEN, vous propose des Tutoriels-vidéos sur YOUTUBE

C’est pourquoi, en accord avec les Magazines « Self & Dragon », « Taichi chuan », « Survivre » « Aïkido »…), le Centre KYUDO MUGEN, dédié aux études et aux recherches sur les arts martiaux dans leur globalité, vous propose des Tutoriels-vidéos sur YOUTUBE

Share

L’épreuve de la Covid-19 bouleverse également par son ampleur le monde des arts martiaux et des arts énergétiques. Fédérations, décideurs, enseignant(e)s et pratiquant(e)s sont soumis à un protocole sanitaire strict, qui continue à s’appliquer le temps de l’épidémie. On ne sait aujourd’hui de quoi demain sera fait.

C’est pourquoi, en accord avec les Magazines « Self & Dragon », « Taichi chuan », « Survivre » « Aïkido »…), le Centre KYUDO MUGEN, dédié aux études et aux recherches sur les arts martiaux dans leur globalité, vous propose des Tutoriels-vidéos sur YOUTUBE, qui ont pour but d’informer celles et ceux qui n’ont pas accès aux sources que nous avons la chance d’approcher, tels les fameux OKUDEN enseignés jadis qu’à de rares initiés, aussi bien en Asie qu’en Europe.

Des TSUKI à la respiration volontaire, de l’art des saisies et des clés aux secrets du CHI ou du KI, des mesures des ATEMI aux dernières recherches des neurosciences, du QIGONG à l’art de combat de survie, appelé art authentique… nous vous invitons à porter un autre regard sur les arts martiaux, à travers une mine d’informations rarement enseignées dans les dojos occidentaux.

Ces émissions mensuelles sont le prolongement des « Chroniques réflexions » devenues aussi populaires que les « Chroniques Martiales » du regretté Maître Henri PLEE. 

Sous la houlette de l’auteur de ces Chroniques (Eric GARNIER SINCLAIR) et de sa femme Mitchiko (fille aînée du Maître Hiroo MOCHIZUKI – Expert FFK – 10ème Dan Karate, 8ème Dan aïkido, 8ème Dan jujutsu, 7ème Dan Iaido, 3ème Dan judo et petite fille de Minoru MOCHIZUKI Senseï – 10ème Dan aïkido, 9ème Dan jujutsu, 8ème Dan judo, kobudo et Iaido, 5ème Dan kendo, karate et jo-jutsu), le centre KYUDO MUGEN, bien aidé par un collège composé de Maîtres, de KODANSHA, d’experts, d’historiens et de scientifiques venus de tout horizon, a décidé déveiller le potentiel extraordinaire qui sommeille en chacun(e) d’entre vous, quel que soit votre style ou l’école que vous avez choisie, votre rang et vos grades.

Le premier ennemi de la connaissance n’est pas l’ignorance, mais l’illusion de la connaissance.

Quand tradition et provocateurs de connaissances martiales se rencontrent sur le terrain de la science, il en résulte des informations inédites « oubliées » depuis le début du 20ème siècle, période durant laquelle les plus grands Maîtres des arts ancestraux ont mis en place une désinformation au sein des arts guerriers, car il pressentait leurs multiples dérives.

Depuis 1945, on n’enseigne plus que 15% de la partie émergée de l’iceberg de l’art authentique, appelée OMOTE.
En 75 ans, la bien-pensance martiale a réussi l’exploit de réduire au silence, ce que les Maîtres de l’art authentique avaient forgé en plusieurs millénaires.

Cette désinformation est OMNIPRESENTE dans tous les BUDO et arts martiaux professionnels.

C’est pourquoi, nous vous proposons de découvrir certains pans des 85% restants, peu ou pas explorés.

Quizz : Testez vos connaissances martiales en 7 questions

question n°1

Pourquoi les BUDO Japonais ont-ils connu une forte transformation au 19ème siècle ?

Réponse :

Les japonais de l’époque féodale ne marchaient pas comme nous en balançant les bras. La marche introduite par les occidentaux à la fin du 19ème siècle, a profondément modifié le comportement et le schéma corporels des Japonais, puis engendré de profondes transformations dans le monde des BUDO !

Question n°2

Depuis quand ferme-t-on les poings en karaté ?

Réponse :

Au début du 20ème siècle. ITOSU Yasutsune (Ankoh), instructeur de Gichin Funakoshi, a influencé l'histoire du karaté d'une façon capitale. Il fut l’un des premiers à fermer les poings, comme le soulignait en 1966, Maître NAKAYAMA (10ème Dan karaté) dans son livre « Dynamic Karate ». Or, cette désinformation mise en place par le Senseï renferme un secret. En effet, fermer le poing emprisonne le chi ou ki et ne peut pas être transmis dans la cible choisie (OKUDEN, principe en DIM MAK). Ainsi, dans l’art des poings vitaux (DIM MAK authentique – Hao Chuan), le poing n'est ni ouvert, ni fermé car ce n’est pas lui qui délivre le coup mais le corps dans son ensemble. La preuve reste SANCHIN-NO-KATA effectué mains ouvertes à l’origine, puis devenu un kata poings fermés, malheureusement dénaturé par une respiration inadéquate, bien différente de l’originale. Dans l’émission des « Chroniques Réflexions » n° 2, un expert en karate 7ème Dan FFK et un champion du monde de boxe thaïlandaise vous démontreront l’art des TSUKI, de l’uppercut et des crochets avec pour la première fois, un tuto sur la main qui renferme l’oiseau (DIM MAK), classé parmi les OKUDEN.

Question n°3

C’est FUNAKOSHI Senseï, l’inventeur du Shotokan ?

Réponse :

Faux / Contrairement à la pensée populaire, le nom Shotokan n’est pas une invention de FUNAKOSHI qui appelait son école karate-jutsu. Il ne voulait pas de ce nom... et malgré tout il fut donné (sans son avis) au dojo central de Tokyo. Dans pratiquement tous les dojos du monde, on peut lire à tort : « FUNAKOSHI, fondateur du SHOTOKAN ».

Question n°4

L’HIKITE est propre au karate d’OKINAWA ?

Réponse :

Faux / Comme vous le verrez dans une émission des « Chroniques réflexions », l’HIKITE était probablement d’origine Française, inspirée par l’armée et les « kata » de savate enseignées lors des formations aux troupes d’OKINAWA, d’après les recherches du CNRS, preuves écrites, photos et films à l’appui (1901).

Question n°5

Les clefs et les armlocks fonctionnent partout, n’importe quand ... ?

Réponse :

Faux, les clefs axées sur la motricité fine, sont quasiment impossible à appliquer dans la rue au-delà du seuil de 115 BPM (battements par minute), sauf si vous ne connaissez certains principes OKUDEN permettant de réguler « l’émotionnel ». Lors d’un d’entrainement dans un dojo avec un partenaire « consentant », on peut les passer facilement, dans la rue c’est une autre histoire.

Question n°6

Un serpent est plus rapide qu’un homme ?

Réponse :

Faux / Les coups de poing de l’ancien champion du monde mi-lourds de boxe anglaise, Chad DAWSON, furent enregistrés à 9,75m/seconde, encore plus vite qu’un avion de chasse F14 et 2 fois plus rapide que le crotale diamantin, QUI EST le plus rapide de tous les serpents. DAWSON peut décocher 26 directs en 5 secondes !

Question n°7

Un homme peut rester en apnée, sans respirer, au moins 5 minutes ?

Réponse :

Faux / Stig SEVERINSEN est le seul homme au monde capable de rester en apnée immobile sous l'eau, pendant 22 minutes, grâce à la méditation et à des exercices de Qigong combinés au yoga.

Conclusion :

Les « Chroniques Réflexions » désormais mises en images sur YOUTUBE, donneront des ailes à vos connaissances, à travers le prisme de la science et des exercices rarement ou non enseignés dans les dojos.

L’étude de la voie est une recherche sans fin. Quel que soit le style que vous avez choisi, un art martial est avant tout une école de la vie qui intègre non seulement des principes de survie, mais également une dimension spirituelle, morale, culturelle, philosophique et médicale. Comme le souligne Eric Garnier SINCLAIR : « Sans l’étude du grand TOUT, on arrive à un moment où un autre au grand RIEN, quels que soient vos titres, votre rang et votre grade ».

Alors embarquez-vous pour un voyage aux sources de la connaissance, à travers l’esprit d’hier et d’aujourd’hui.

La première vidéo de présentation est disponible sur ADRV TV Youtube.

Abonnez-vous, c’est gratuit ! Bonne exploration.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Share

Laisser un commentaire

Mitchiko Mochizuki

Co-Fondatrice

Mitchiko Mochizuki

Single Column Posts

Single Column Posts Subtitle